Opération opéra

Opération opéra

Vous me prendrez tous les matins au lever deux préludes et une fugue de Bach

Tels sont les mots d’Eve Rugierri dans une émission de Radio Classique où elle revenait sur les habitudes d’un musicien. Une prescription qui peut faire sourire, qui sonne désuète à l’heure de la course contre la montre et des nouvelles technologies. Et pourtant, sans avoir un amour particulier pour les fugues de Bach (que je ne connais pas), je me dis qu’un peu de musique classique pourrait vous intéresser.

Je ne suis pas calée sur l’opéra, le ballet et la musique classique. Je sais grosso modo ce que sont des arpèges, un pas de deux et je commence à reconnaître certains morceaux. Je consulte wikipédia pour reconnaître un pas de danse classique (sauf un grand écart, ça, on me la fait pas).

Et pourtant, qu’est-ce que j’aime la musique classique. Ca ne date pas vraiment d’hier. J’ai adoré la musique du Carnaval des Animaux, l’aquarium composé par Camille de Saint Saens quand je l’ai entendu pour la première fois … dans le podcast Reflets d’Acide.

Read more

Ce que nous apporte la presse papier

Ce que nous apporte la presse papier

En ce moment je suis jalouse. Pas comme le magazine, mais jalouse de mon mec qui trouve son bonheur dans les tabac journaux. Mon cher et tendre a son petit magazine favori, qu’il bouquine dans le train (ou le bus, moins glam’) avec nonchalance. Pendant ce temps, je désespère. Il a même deux magazines. Deux. Un pour le lifestyle et un autre sur une de ses passions.

C'est un super sujet mais pas sûr que ce soit le plus simple pour engager la conversation avec son voisin de bus.
C’est un super sujet mais pas sûr que ce soit le plus simple pour engager la conversation avec son voisin de bus.

Je les lui piquerais bien s’ils m’intéressaient. Parce que hormis quelques articles sympas et intéressants (dont ce dossier, tiens), je sens bien que je tombe à côté de la plaque. Or, moi, j’ai envie d’être le public cible. Qu’un magazine ne me parle pas spécialement de tel sujet pointu mais qu’il évoque la mode, le lifestyle et tout ce genre de sottises un peu légères que je ne trouve pas quand je bouquine Proust. En tout cas, Proust ne m’a jamais dit comment porter la cuissarde en 2015 (tu déconnes, Marcel).

Read more